Lina Cruz - Productions Fila 13

ACCUEIL    MISSION    PROFIL    RÉALISATIONS    PRESSE    VIDEO    REMERCIEMENTS    CALENDRIER    NOUVELLES    CONTACT    ATELIERS

Citations de presse

Imaginarium, ne pas nourrir les animaux!

Le Devoir - «Le banquet de Lina Cruz - Selon le Banquet de Platon, Zeus aurait coupé les humains en deux (...) Inaugurant avec panache l'année à l'Agora, la création aboutie et captivante de Lina Cruz semble réunir les moitiés, façonnant un univers féerique et libertaire (...) Portée par des performeurs formidables, Imaginarium offre une plongée rafraîchissante dans l’imaginaire fantasmagorique de Cruz, tout en proposant une réflexion critique sur les réalités sociales, politiques et artistiques (...) rendant respirable un monde devenu inhabitable.»
Nayla Naoufal -
Lire plus

Dfdanse - «(...) Lina Cruz se démarque (...) un heureux mariage de ses connaissances et habiletés techniques ainsi que de cet imaginaire déjanté qu’elle possède et qui réunis, définissent clairement sa signature. Sa capacité à savoir doser parfaitement l’utilisation du corps dans toute la splendeur de sa technicité (...) et l’apport conceptuel de ses propos délirants est impressionnant.»
Audray Julien -
Lire plus

Danceprofiler - «C'est extravagant et touchant. Vous sourirez, vous rirez, vous sentirez votre coeur s'accélerer et vous vous sentirez captivés par l'urgence que les danseurs dégagent sur scène. Imaginarium, ne pas nourrir les animaux a été un superbe premier spectacle de l'année 2015 et j'anticipe avec enthousiasme le prochain fruit de l'univers imaginaire de Lina Cruz.»
Pia Savoie -
Lire plus



Soupe du jour

Un des cinq meilleures spectacles de danse en 2011!
Selon le magazine NOW (Toronto)

«Lina Cruz signe avec assurance une chorégraphie profonde, ludique et plein d'âme (...)»
Magazine NOW, Toronto, 18 au 25 août, 2011

«La danse de la chorégraphe Lina Cruz pourrait être tirée directement du subconscient pour habiter le monde physique. Comme ces rêves, qui ne nous paraîssent étranges que lorsque l'on est complètement réveillé, la chorégraphie de Lina Cruz résiste délicieusement à la rationalisation. (...)»
Indyish.com, Montréal, Sylvain Verstricht, 5 novembre 2010

«Il est facile de comprendre pourquoi ceux qui connaissent Lina Cruz la décrivent comme étant "singulière et à la marge des courants actuels". J'irais plus loin: il s'agit d'une danseuse qui brise toute convention d'une manière très particulière puisqu'elle arrive à combiner des éléments complètement étranges, opposés, pour offrir une pièce qui provoque énormément le spectateur. (...) Ce travail chorégraphique, si physique et si créatif, me paraît d'un grand intérêt (...)»
LaRepublicaCultural.es, Julio Castro, 16 novembre 2010

«(...) tout un univers extravagant à partir duquel nous construisons mille histoires dans notre esprit. Le magicien délirant, créateur de musique sur scène, entraîne tour à tour les danseurs dans des moments d'apathie collective et dans une marche révolutionnaire revendiquant le droit à la poésie de l'instant. (...)»
Le Polyscope, Montréal, Raphaelle Occhietti//Culture, 17 novembre 2010


«Soupe du Jour de Lina Cruz : wow.»
Twitter de Glenn Sumi, magazine NOW
14 août, 2011 via txt

K-5

«L'étrange beauté de la folie- "K-5 ose déployer l'étendue de sa folie tout en arrivant à un parfait équilibre. Il s'agit de la création d'un monde étrange, une véritable oeuvre d'art, et un des meilleurs spectacles de l'année»
Sylvain Verstricht, The Concordian, Montréal, 2008

«Vision érotique-(...) Le résultat est cohérent, une vision érotique surgit de cette oeuvre, rappelant l'esthétique de l'artiste-peintre Bosch.» Des danseurs sinueux, habillés de façon exotique bougent en livrant des riches interactions et en créant des tableaux ornementés, le tout dans une atmosphère mystique et sensuelle.»
Erin Flynn, Mirror, Montréal, 2008

«Le rite des animaux fantastiques- "Nous n’aurons que trois jours pour savourer la nouvelle célébration spirituelle, hyperesthésique et fantasmagorique de la chorégraphe montréalaise. À ne pas laisser passer.»
Marie-Chantal Scholl, Dfdanse, Montréal, 2008

COQUILLE D'ŒIL
«Place à l'imaginaire- Les visites de Lina Cruz à Québec ont été rares dans le passé (…) On a vite regretté de ne pas l'avoir vue plus souvent. Avec Lina Cruz, place à la découverte et à l'imaginaire.»
Daphne Bédard, Le Soleil, Québec, 2007

«Pièce aussi originale qu'intrigante et divertissante, Coquille d'œil vaut le détour.»
François Dufort, ici, 2006

«Planète Cruz - (…) une pièce d'une grande originalité qui, semble-t-il, ne laisse personne indifférent.»
F. Cabado, Df danse, 2006

«(…) l'intelligence de Cruz consiste à marier dans ses chorégraphies ludisme et malice tout en conservant un côté tranchant.»
Philip Szporer, HOUR, Montréal, 2006

«Lina Cruz livre une chorégraphie truffée d'ingéniosité et d'humour (…)»    F. Doyon, Le Devoir, Montréal, 2006

«Coquille d'œil entraîne le spectateur dans un monde à la fois inquiètant et drolatique inspiré tant par l'œil que par l'œuf.»   
Stéphanie Brody, La Presse, Montréal, 2006

«(…) un travail soigné, une créativité évocatrice et une exécution magnifique (…)» Revue Por la Danza, Madrid, 2004

DIDON & ÉNÉE

«L'imagerie s'imprègne davantage dans l'hiératisme des interprètes et dans les magnifiques chorégraphies imaginées par Lina Cruz. (...) Le plus saisissant est que l'impression d'unité vient du fait que chacun des danseurs exécute des mouvements différents dans une union originale et intrigante (…)»
F. Tousignant, Le Devoir, Montréal, 2005

INSPIRATIONS FUGITIVES

«Lina Cruz, à nulle autre pareille - (…) ses chorégraphies, dont Inspirations fugitives, sont mémorables et sans pareilles.»
S. Brody, La Presse, 2006 "

«(…) Lina Cruz déploie fébrilement son élégante silhouette (…) démarche démultipliée comme si elle pouvait faire travailler ses diverses articulations indépendamment les unes des autres (…) Mirage s'affirme être une histoire d'eau (…) une évocation de la sécheresse et de la soif ponctuée de traits d'esprit, toujours dans la finesse et la délicatesse.»
J. P. Pastori, 24 heures, Lausanne, 2001

«(…) c'est assez spectaculaire (…) on a l'impression que ses articulations sont autonomes…un travail très personnel, très original, très intéressant, qui peut toucher tout le monde (…) un beau spectacle à voir et à écouter (…) l'imagination au pouvoir, la sensibilité sur scène (…) un très bel environnement sonore (…)»
J. P. Pastori, Café des arts, Radio Suisse Romande, Lausanne, 2001

«(…) Voilà précisément ce qui rend la chorégraphe et interprète Lina Cruz si fascinante (…) son corps souple et désarticulé, son visage angulaire et son regard oblique donnent vie à trois êtres énigmatiques et bizarres qui semblent tout droit sortis des dessins animées, image par image, de Tim Burton.»
Stéphanie Brody, La Presse, Montréal, 2000

«Lina Cruz, l'imagée - (…) Lina Cruz nous dévoile son univers, avec sa façon toute particulière d'articuler son corps, comme si chacun de ses muscles étaient indépendant l'un de l'autre, comme si son corps, en transe, dictait à la raison qu'ici, maintenant, c'est la pulsion qui règne (…).»
Le graffiti, Montréal, 2000

DOSSIER DE PRESSE (pdf)